MA DÉFINITION DE L’AMOUR

Ma definition de l'amour - EuphorieMelancolie

« L’amour est cette merveilleuse chance qu’un autre vous aime encore quand vous ne pouvez plus vous aimer vous-même. » – Jean Guéhenno

Alors c’est ça d’être amoureuse? Ressentir de petits papillons au creux du ventre toute la journée en pensant à celui qu’on aime, rechercher son regard dans la foule, tenter de trouver son odeur dans tout ce qu’il a pu nous offrir, se sentir observer à chaque minute, se retourner d’un seul coup en espérant qu’il sera là, vouloir chanter, danser, sauter en l’air même en ayant l’air complètement ridicule. Ca chatouille, ça crépite, ça boue à l’intérieur de nous. J’avais envie de rigoler sans aucune raison, d’écouter des chansons joyeuses à répétitions, de crier à tout le monde à quel point avec lui rien n’est pareil. J’avais un nouveau soleil, une nouvelle joie, je renaissais. Et finalement, je pleurais le sourire aux lèvres, de bonheur. Jamais, je n’aurais cru pouvoir aimer un jour quelqu’un sachant que je me détestais. J’étais là à me morfondre dans un coin lorsque tu m’as tendu une main. Je ne pouvais pas y croire, je n’arrivais pas à réaliser ce qu’il allait se produire. Pourtant tu étais bien là, figé devant moi avec un sourire sincère. Le soleil te faisait une auréole et se reflétait sur tes beaux cheveux bruns; on aurait dit un ange descendu du ciel. J’ai dû cligner des yeux plusieurs fois pour me rendre compte que je ne rêvais pas. Tu restais insistant pour que je te prenne la main afin de me relever. Je ne comprenais pas pourquoi, ni comment tu comptais me sortir de tout ces ennuies dans lesquels j’étais profondément encrés. Finalement, j’ai cédé, j’ai attrapé ta main. J’ai simplement écouté mon coeur et nous avons parlé en marchant longuement. Enfin, je parlais. Je faisais de longs monologues. Il y avait tellement de choses à raconter. Toi, tu m’écoutais d’une oreille attentive. Tu as su lire en moi comme dans un grand livre ouvert. Tu as perçu tous les chapitres sans exception, et jamais tu n’as demandé « pourquoi ». Tu as su voir ce que d’autres n’ont pas pris la peine de découvrir. Je me sentais enfin comprise par une autre personne pour la première fois. Tu as su me réconforter jusqu’à sécher la dernière larme et refaire battre mon cœur, mon cœur qui était brisé en des milliers de morceau. Et par ton sourire, tu as su les recoller. Mais notre histoire ne s’est pas arrêtée là. J’étais tombée sous le charme, et je suis certaine que toi aussi. J’avais envie de tout changer, de penser autrement, de mettre mon passé de côté pour créer un avenir en ta compagnie, et de pouvoir me laisser une chance de connaître l’amour. Et lorsque tes lèvres ont effleuré les miennes, j’ai compris que j’avais fait un pas en avant. Tout allait être différent maintenant. Je sentais les battements de mon coeur, l’air traversant mes poumons, le sang coulant dans mes veines, je sentais tout. Je me sentais vivante, et cela grâce à toi.

©Elly Clark

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “MA DÉFINITION DE L’AMOUR”