LA DÉCOUVERTE DU LYCÉE

La decouverte du lycée - EuphorieMelancolie

« Mais avec le lycée commençait le moment des choix irrévocables. Les portes se fermaient alors avec un petit déclic qu’on ne percevait distinctement que bien des années plus tard, lors de rêves amers. » – Stephen King

C’était le jour de la rentrée. Je me suis réveillée avec une heure d’avance, ce qui n’est pas à mon habitude. J’aime rester au lit le plus longtemps possible. Mais aujourd’hui, c’était un jour différent. Je ressentais du stress, une certaine appréhension mais aussi une envie irrésistible de découvrir ce nouvel établissement. J’avais des images en tête, celles des séries télévisées américaines, mais je n’étais pas sûre que cela se passe exactement pareil dans ma petite ville de Normandie. Sur le chemin du lycée, je regardais le paysage et je me demandais comment aller se dérouler la journée. En arrivant devant les portes du lycée, je vis un rassemblement de lycéens. Ils étaient là, entre amis à discuter de l’année précédente et de la nouvelle qui commençait. A côté d’eux, d’anciens collégiens, nouveaux lycéens s’étaient regroupés timidement dans un coin. Je ne savais pas ce que je devais faire, les rejoindre ou entrer dans la cour pour savoir ce qu’il se passe à l’intérieur de l’établissement. Après quelques minutes à être restée immobile à côté de la voiture, je me décidai. Je suis entrée dans la cour. J’essayais tant bien que mal de m’imprégner de chaque nouvel espace. Les couloirs semblaient interminables. Il y avait des escaliers dans tous les coins, et je ne trouvais aucun point de repère. Finalement, après avoir fait le tour de l’établissement, je suis revenu au point de départ. Il y avait un tableau que je n’avais même pas remarqué. Ce tableau, je le cherchai car il indiquait la classe de chaque élève. La cloche sonna. Une marée d’élèves se précipita dans le hall. Le directeur fit une présentation générale des professeurs et nous souhaita une bonne année scolaire. Chaque professeur appela les élèves un par un par leur nom et prénom. La journée pouvait commencer ! Les premières heures de cours ont été des explications du déroulement de l’année. Tout le monde, agenda à la main, notait les dates des examens, de vacances et autres réunions. L’heure de notre première pause du matin est arrivée très vite. Nous sommes tous sortis dehors. Certains se connaissant ont commencé à former de petits groupes. Pour les autres, comme pour moi, nous essayions d’entamer une discussion avec des personnes de notre classe. Nous étions tous très excités à l’idée de grandir, et d’entrer dans le monde « des grands » comme on l’appelait à l’époque. Les premières années et les terminales étaient retournés devant les portes du lycée, et fumaient des cigarettes pour passer le temps. Comme il faisait assez beau, quelques-uns s’étaient même allongés dans l’herbe. Il y avait donc plus de liberté qu’au collège et cela m’enjouait. J’allais enfin pouvoir sortir de l’établissement pendant les heures de pauses, et me promener en ville. Ce que je n’avais jamais fait auparavant. Les quinze minutes étaient écoulées. Il fallait maintenant retourner dans sa classe. Cette fois-ci, les premiers cours commencèrent et les exercices qui allaient avec. L’ambiance de travail était plus studieuse, personne n’osait chuchoter, peut-être parce que ce n’était que le début. Mais je voyais bien que nous avions tous le même objectif : « réussir ». Le lycée, c’était un nouveau départ avec de nouvelles libertés mais surtout beaucoup de changements. Un nouveau monde.

©Elly Clark

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.